Que faire au démarrage ?

Vous voilà à pied d’œuvre sur votre nouvelle île, et là, question existentielle s’il en est : « Que vais-je bien pouvoir faire maintenant pour m’installer au mieux ?« 

Effectivement, autant commencer par le bon bout et autrement dit ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Voici donc quelques pistes…

Collecter

  • branches / silex / fibres végétales en quantité (nécessaire pour tous les outils primitifs, vêtements, cordes)
  • dépouilles d’animaux (os pour les claims et outils de couture, il vous faudra un couteau pour dépecer les carcasses)
  • pousses d’arbres (si de bonne qualité à prendre avant d’abattre) bois (dur et tendre pour commencer – ne pas oublier de prélever les branches avant d’abattre, vous pourrez les utiliser en cuisine et pour fabriquer des flèches).

Outils

Vos premiers outils seront de facto des outils primitifs, vous ne pourrez pas prétendre à mieux dans un premier temps avant de développer vos capacités et vos installations de production.

  • hache primitive : 1 branche / 1 silex / 2 fibres végétales  (abattage des arbres)
  • scie primitive : 3 branches / 7 silex / 3 fibres végétales (billettes et planches)
  • outils de couture primitifs : 1 branche / 1 fibre végétale / 1 os (pour tresser la corde et coudre vêtements)
  • couteau primitif : 1 branche / 1 silex (pour dépecer les animaux et faire des poignées)
  • pelle primitive : 1 branche / 1 silex / 1 fibres végétales (terrassement)
  • pioche primitive : 1 branche / 1 silex / 3 fibres végétales (argile + minerai de fer + pierre)

Contenants

Leur capacité est exprimée en stones (unité de poids du jeu) – attention, un certain niveau d’expérience est parfois requis pour les fabriquer.

  • boîte en écorce (50 stones) : 20 écorces (nécessite une scie pour la construire)
  • caisse (150 stones) : 5 planches (nécessite hache et scie)
  • tonneau (300 stones) : 2 bandes métal / 5 planches (fourneau et forge requis + les outils ad’hoc)
  • coffre (250 stones) : 5 bandes métal / 6 planches / 40 clous (fourneau et forge requis + les outils ad’hoc)

Au-delà, et pour des capacités de transport “mobiles” plus importantes (jusqu’à 3.000 stones), il vous faudra fabriquer des brouettes, chariots marchand, charrettes (avec ou sans tente – là, un conseil, évitez celle avec tente qui gêne considérablement la vue pour la conduite et les manœuvres). En ce qui concerne les charrettes, notez qu’en plus de la capacité de la benne, elles possèdent une soute (actions “retirer/placer dans le véhicule”) d’une contenance de 12 unités (soit 6 troncs d’arbres non débités, plusieurs tonneaux, boîtes, coffres, etc.)

Vêtements

Même s’ils ne sont pas d’une nécessité vitale, les vêtements améliorent votre condition, notamment les bottes qui vous permettent de vous déplacer plus rapidement que pieds nus. Quant aux guenilles, toutes rudimentaires soient-elles, le bonus de protection qu’elles procurent vous permettra peut-être de survivre un peu plus longtemps lors de vos premières confrontations (que ce soit avec un animal sauvage ou l’un de vos congénères). Noter que la capacité « couture » est requise dans vos qualifications.

  • vêtement simple (tissu) : 20 fibres végétales (nécessite outils de couture)
  • guenilles : 6 vêtements simples (tissu – nécessite outils de couture)
  • bottes primitives : 1 vêtement simple (tissu – nécessite outils de couture)

Fourneau

10 fibres végétales (utiliser la capacité “rechercher des matériaux” sur le sol) + 60 argile (nécessite pelle/pioche) + 25 eau (puits requis pour eau douce ou prendre de l’eau salée dans la mer).

C’est l’installation de base pour la métallurgie. Capacité réduite (100 stones) mais peu cher et facile à utiliser. S’use naturellement au fur et à mesure de son utilisation et arrête de fonctionner lorsque sa durée de vie atteint la moitié de sa capacité initiale. Il est donc nécessaire soit de le réparer (avec des kits de réparation) soit d’en construire un nouveau lorsque le besoin s’en fait sentir. Il peut être judicieux d’en bâtir plusieurs et de les utiliser en série tant que vous n’avez pas accès à l’amélioration que constitue les bloomeries. Pour s’en servir, utiliser la capacité « gérer le fourneau ». Placer le minerai ou les éléments à fondre et ajouter du combustible, puis cliquer sur l’icône « allumer ». Régler la température de chauffe en utilisant l’icône « soufflet » (1.500 °C pour le fer et le cuivre / 1.000 °C pour les métaux précieux or et argent). Attention, pour les températures supérieures à 1.000 °C une baisse de température intervient au bout de quelques minutes ; il est nécessaire de la remonter en utilisant le soufflet pour que l’opération de fonte se poursuive à terme. Lorsque la température de fusion est atteinte, la barre de température sous le matériau à fondre est entièrement allumée et l’icône « fondre » change de couleur. Vous équiper de baguettes et creuset primitifs ou de pince et creuset pour récupérer la fabrication désirée. Penser à éteindre le fourneau à l’issue pour économiser le combustible.

Dernière précision : vous pouvez chauffer davantage que ce qui est requis pour le matériau à fondre, mais pas moins sinon l’opération de fonte échouera.

Puits

4 poutres (nécessite hache + scie) + 10 planches (nécessite hache + scie) + 3 cordes simples (nécessite outils de couture).

Peu importe le substrat de la case sur laquelle on le bâtit (case à aplanir avant à l’aide d’une pelle) ou la qualité des matériaux employés, l’eau douce arrive progressivement et sa qualité augmentera au fur et à mesure du puisage de l’eau jusqu’à devenir de qualité Q100 (cela prend plusieurs jours réels). Quotité maximum disponible par tic : 500 litres (il faut attendre le tic suivant pour le renouvellement du disponible soit environ 5 heures réelles).
L’eau douce a son utilité dans quelques crafts concurremment avec l’eau salée. En revanche pour l’agriculture, l’élevage et la cuisine elle est indispensable et n’a aucun substitut. Ne pas attendre donc d’en avoir besoin pour se préoccuper de cette ressource qui sinon se fera cruellement désirer.

Four à poterie

40 eau (nécessite puits pour eau douce ou prendre de l’eau salée dans la mer) + 250 argile (nécessite pelle/pioche) + 30 fibres végétales (utiliser la capacité “rechercher des matériaux” sur le sol).

Au-delà de son usage attendu pour cuire diverses poteries décoratives, cette installation sert majoritairement à la cuisson de tuiles destinées à certains bâtiments et outposts, mais aussi à la fabrication de charbon (le meilleur combustible disponible en jeu), de verre, de bouteilles et de quelques dérivés.

Charbon

20 billettes bois dur (four à poterie requis – température la plus basse à l’allumage du four, sans utiliser le soufflet ; inutile de chauffer davantage).

Aucun outil n’est nécessaire. Charger le four (capacité maxi 200 stones), allumer et attendre que la barre de température des éléments chauffés soit entièrement allumée. Utiliser la capacité « retirer du four à poterie » pour récupérer le charbon fabriqué.

Atelier de taille de pierre

10 billettes bois dur + 20 planches + 10 cordes simples (approvisionner ensuite en pierres et s’équiper d’une pioche pour pouvoir tailler les blocs – les meilleures pioches sont celles provenant des natifs ; les ordinaires font aussi l’affaire, à un degré moindre cependant).

Les pierres taillées vous serviront à bâtir diverses structures (notamment des murs plus résistants que de simples palissades) ou des installation de production.

Forge et enclume

  • forge : 30 pierres taillées + 20 argile + 1 billette bois dur (atelier de taille de pierre requis)
  • enclume : 8 lingots ordinaires de fer (fourneau requis) + 1 moule d’enclume (argile+eau)

Après le fourneau, c’est l’installation de base qui vous ouvre les portes de la métallurgie en rendant possible la fabrication d’outils plus élaborés que les outils primitifs que vous avez utilisé jusqu’ici, mais aussi la fabrication d’armes et d’éléments pour les armures. Bref, un équipement sensible dont vous comprendrez rapidement toute l’importance et dont il faut autant que possible soigner la qualité des composants.

Le premier outils qu’il vous est conseillé de forger est un marteau de forgeron. Avec lui, vous pourrez fabriquer des productions de bien meilleure qualité que ce que vous pourriez faire avec un marteau primitif.

Le second est un outil pas moins utile : des pinces et un creuset qui vous autoriseront des fontes elles aussi de meilleure qualité avec vos fourneaux.

A ce stade tout le reste s’ouvre à vous selon votre niveau d’expérience dans le domaine : outils et armes variées, mais aussi tout un tas d’éléments intermédiaires – des productions semi-finies en fait (bandes et feuilles de métal, clous, composants métalliques, etc.). Alors n’hésitez pas : faites des stocks d’un peu tout.

Fer (lingots)

minerai de fer + combustible

Vous avez construit de belles installations… il vous reste à les mettre en production. Explorez les environs, et commencez par aller miner quelques stones de minerai de fer (tant que votre capacité de prospection n’est pas développée, promenez-vous là où vous trouvez des rochers et examinez le sol. Au besoin donnez quelques coups de pioche – au tout début vous ne disposerez que d’une pioche primitive, mais c’est suffisant pour lancer les opérations – et voyez ce que vous récupérez).

pour 1 lingot : mettre 20 minerais et du charbon dans le fourneau – le fourneau peut contenir davantage et au maximum 100 stones, donc par exemple 80 minerais + 20 charbon – , allumer (icône “flammes” de la fenêtre de gestion du fourneau) et faire monter la température à 1.500 °C (icône “soufflet” de la fenêtre de gestion du fourneau – attention au bout de quelques minutes la température redescend et il faut donner un petit coup de soufflet pour la remonter) – lorsque le minerai est à la bonne température (barre de température sous le minerai entièrement allumée), un indicateur “fondre” s’éclaire sur la droite de la fenêtre d’action – cliquer dessus et choisir l’action appropriée (attention, il faut être équipé d’un outil de fonte primitif ou de pinces + creuset pour pouvoir procéder) – éteindre le fourneau (icône “gouttes d’eau” de la fenêtre de gestion du fourneau), inutile de brûler du combustible pour rien. Faire attention à mettre suffisamment de combustible (au besoin en rajouter pendant les opérations) pour mener l’opération de fonte à terme. Si le fourneau s’éteint en cours par manque de combustible, rien n’est perdu, mais vous devrez reprendre l’opération de fonte à son début (prenez garde à ne pas cliquer par inadvertance sur l’icône “éteindre le fourneau” au lieu de “actionner le soufflet” – c’est arrivé à plus d’un !).

Les lingots obtenus pourront ensuite être convertis en barres (8 barres par lingot) ou en morceaux (40 morceaux par lingot / 5 morceaux par barre) selon vos besoins dans la forge.

Notez que la conversion est réversible indéfiniment d’une forme à l’autre lingot / barre / morceau sans perte de qualité du produit fini. Vous userez simplement l’installation et les outils de fonte que vous utilisez.

Poignée

billette bois tendre (couteau nécessaire – commencer avec un primitif et passer à du plus sérieux dès que vous pouvez).

Outils forgés

Pour la fabrication d’outils de meilleure qualité que les “primitifs”, vous aurez besoin de lingots, barres et morceaux communs. Il s’agit principalement de fer issu de la fonte de minerai (vous obtiendrez au mieux des outils de qualité Q60). Si vous voulez améliorer la durabilité de vos outils, il vous faudra passer à l’acier – combinaison de fer et de flux – (vous obtiendrez alors au mieux des outils de qualité Q80), et au-delà, seul le vostaskus – mélange exotique d’acier, de flux, de cuivre, d’or et d’argent – vous permettra d’atteindre le maximum de Q100 (mais son prix et sa technicité vous arrêteront sans doute un moment).

  • marteau de forgeron : 1 branche + 1 lingot ordinaire
  • creuset et pince : 1 lingot ordinaire
  • pelle : 4 barres communes + 1 poignée (pour fabriquer la poignée vous aurez besoin d’un couteau)
  • pioche : 2 lingots ordinaires + 1 poignée
  • hache : 2 lingots ordinaires + 1 poignée
  • scie : 3 barres communes + 2 poignées
  • faucille : 4 morceaux communs + 1 poignée
  • couteau à dépecer : 1 barre commune + 1 poignée
  • couteau : 3 morceaux communs + 1 poignée

A l’usage, notez qu’un couteau « ordinaire » fait tout aussi bien l’affaire qu’un couteau à dépecer pour traiter les dépouilles d’animaux.

Pour terminer cette petite énumération, on ajoutera avec grand profit deux boîtes de métier qui sont l’équivalent en quelque sorte d’un établi portatif spécialisé et sont bien utiles pour réaliser n’importe où tout un tas de crafts. Il n’est pas nécessaire de les équiper en main, il suffit de les avoir sur vous dans votre inventaire et de les “invoquer” avec le raccourci “o” pour afficher les recettes disponibles.

  • boîte de tisserand : 2 barres communes + 2 poignées (c’est l’équivalent d’un outil de couture en nettement plus performant)
  • boîte de menuisier : 4 barres communes + 4 poignées (pareil qu’un établi avec l’avantage de se transporter sans peine, un peu moins bien que l’atelier de menuiserie auquel vous n’aurez pas accès de toute manière avant quelques temps de jeu car il nécessite de nombreux préalables).